LE TIGRÉ, PIEUX & AGRICOLE

Image d’Epinal

Une région sèche au nord-ouest de l’Ethiopie. La vie à la campagne, parmi les familles tigréennes.

Lumière sur la réalité

De nombreuses églises troglodytiques trouent les falaises, gardées par des hommes emmaillotés de blanc. Les peintures y sont naïves et colorées, issues d’une culture religieuse millénaire. Malgré la sécheresse du climat, les locaux cultivent le tef pour réaliser l’injera (= galette traditionnelle) et  élèvent quelques bêtes avec ingéniosité. Installés chaque nuit sur notre lit de camp dans une école différente, c’est la rencontre avec les nombreux élèves chaque matin… Les cours sont dispensés par demi-journée pour que chaque enfant puisse avoir classe. L’accueil est très chaleureux, que ce soit dans les écoles, les églises et les maisons. 

Persistance rétinienne

Un ressenti paisible bienvenu après l’enfer des hommes sur le lac Karoum… Le lever de drapeau dans la cour de l’école chaque matin. La richesse méconnue des églises au pays de la Reine de Saba. La curiosité des jeunes en uniforme qui tentent de discuter avec nous sur le chemin de l’école.

Province du Tigré – Ethiopie – Décembre 2010