NEW YORK CITY LA TRÉPIDANTE

IMAGE D’ÉPINAL

Big Apple, c’est le fantasme du nouveau monde. Ses gratte-ciels & ses musées. Manhattan. Les taxis jaunes et le métro gris, maintes fois vus au cinéma. Central Park. Les escaliers en métal accrochés aux façades. Wall Street. Brooklyn aussi. 

LUMIÈRE SUR LA RÉALITÉ

Une ville qui ne dort jamais, effervescente mais très bruyante et très climatisée ! Un génial melting-pot de personnes, de cuisines et d’arts. Au-delà des musées incroyablement riches et des buildings mythiques, c’est un bourdonnement permanent d’anonymes, enchevêtrés dans le temps trop court et l’espace trop étroit. Finalement, un feeling plus déprimant que vivifiant, car cela ressemble aux solitudes agglutinées dans toutes les mégapoles.

PERSISTANCE RÉTINIENNE

Une messe Gospel enivrante à Brooklyn. Le froid glacial dans le bus. L’antenne étincelante du Chrysler building. Le trou à Ground Zéro. La pollution lumineuse de Times Square. Le souvenir du drame d’Orlando lors de la parade de la Gay Pride. Le coucher de soleil sur le pont de Brooklyn.

 

New York City – USA – Juin 2016