MOSCOU LA ROUGE

C’est sous un soleil radieux que nous découvrons Moscou en descendant du bateau. Siège du pouvoir politique russe, la ville semble austère et fonctionnaliste malgré quelques pépites comme la gigantesque Place Rouge sur laquelle veille la cathédrale Basile-Le-Bienheureux. On peut y assister à la relève de la garde à l’abri des remparts du Kremlin, palais présidentiel logeant la Place Rouge. En face, le Goum est un étrange centre commercial vide réunissant les enseignes de luxe du monde entier.

Pour le reste, nous noterons les quelques énormes gratte-ciels soviétiques, les stands de rue vendant des chapkas en fourrure et le bâtiment du KGB toujours debout… Ces reliques de l’URSS nous rappellent les hivers glacés, l’espionnage et les pénuries racontés dans nos manuels scolaires. On ressent beaucoup la nostalgie du passé soviétique par des graffitis, des manifestations et des tracts distribués dans la rue. L’étrange parc des Arts conserve même toutes les statues à la gloire de Staline et Lénine déboulonnées à la chute de l’URSS.

Souvenirs en bref…

La cathédrale Basile Le Bienheureux et ses globes colorés.
De nombreux immeubles mal entretenus voir délabrés.
Les dérangeantes fontaines rouge sang du Mont du Salut.
Le métro moscovite glorifiant le soviétisme.

Moscou – Russie – Août 2005