BRÉSIL – MARANHÃO

NORDESTE, QUE BELEZA

IMAGE D’ÉPINAL

Un désert ? Près de l’Amazonie ? Du sable blanc avec des flaques d’eau bleue entre les dunes. C’est tout…. Cette perle naturelle n’étant pas [encore] à la mode.

LUMIÈRE SUR LA RÉALITÉ

Saõ Luis, capitale de l’état est une petite ville au passé français, toujours en fête mais jamais en sécurité, d’après les nombreuses mises en gardes des locaux. C’est une ancienne cité un peu défraîchie mais elle a le goût de ces lieux de charme : la musique aux sonorités africaines, de nouveaux parfums exotiques apparaissent, un autre Brésil se dévoile. Pour rejoindre le désert tant attendu du Lençóis Maranhenses, nous quittons la ville en bus puis c’est en bateau que nous descendons le Rio Preguiça pour finalement atteindre Atins, un charmant « bout du monde » sur la côte Atlantique.

Nous accédons lentement au désert de Lençóis Maranhenses niché entre l’Amazonie et l’océan atlantique. Nous traversons ce vaste champ de dunes pieds nus, dès 4 heures pour profiter de la fraîcheur du petit matin. Ces lagunes d’eau douces uniques au monde seraient le résultat du débordement des nappes phréatiques lorsque la saison des pluies s’abat en amont sur l’Amazonie. C’est un paysage lunaire en blancs et bleus, tout est doux : l’air, le sable, l’eau…. Le soleil est lui plus dur. Arrivant avant midi à chaque oasis, nous languissons allègrement tout l’après-midi, du hamac sous les anacardiers à la lagune la plus proche pour se baigner.

PERSISTANCE RÉTINIENNE

Marcher à la lumière de la lune. Les cajous croqués sur l’arbre. Les chauds bains d’eau douce. Les levers de soleil aux couleurs bleues. Le coucher de soleil rose à Queimada dos Britos. Le lieu est magique. Les fanions, la musique, les danses, le cirque de rue et l’ambiance festive de Saõ Luis.

Province du Maranhão – Brésil – Juillet 2016