RANDONNÉE AU PAYS DES TROLLS

Quand on rêve d’Islande, on pense aux elfes et aux trolls. On imagine aussi le volcanisme omniprésent  dans une nature intacte. On parle d’un climat peu clément « avec les 4 saisons en une journée ». Sur la carte, très peu de routes goudronnées et encore moins de sentiers de randonnées balisés. On a découvert trois facettes de l’Islande lors de ce premier voyage :

  • Trek en territoire Fjallaback, la nature à l’état brut
  • Le Cercle d’Or, sites emblématiques du pays
  • Les îles Vestmann, le volcanisme et les hommes

Trek de l’Hekla à la réserve Fjallabak

A l’assaut du système volcanique de l’Hekla, nous ne pourrons pas aller au bout car le volcan est  trop actif. Nous dévions vers la réserve naturelle Fjallabak pour parcourir le Landmannahellir jusqu’au Landmannalaugar… Nous marchons des journées entières dans des paysages lunaires. On découvre le bonheur du néant, silencieux et vide hormis nos pas qui crissent sur les scories et le vent qui siffle en s’engouffrant dans nos capuches. Du chaud au froid, on retiendra le bain bouillant si difficile à quitter au cœur du Landmannalaugar et les aurores boréales d’une nuit magique dans un froid polaire.

Notre guide Arnaud est une perle rare : guide-volcanologue-photographe-naturaliste-cuisinier et il vient de publié un livre sur l’Islande, c’est donc un puits de sciences ! Dans ses marmites, on aime le gravlax de saumon et le gigot de mouton fumé, toujours accompagné de whisky. 

Le cercle d’or

Le Cercle d’Or islandais, ce sont 3 sites emblématiques d’Islande qu’on peut visiter en une journée depuis Reykjavik :  majestueux et facile d’accès ! Le premier est Geysir, vaste zone géothermique dont le geyser central monte à plusieurs dizaines de mètres. Quelle frayeur lors de la première éruption du geyser à quelques mètres devant moi !  Le second est la tumultueuse cascade de Gulfoss qui envoie ses projections de minigouttes à plusieurs centaines de mètres. Son bruit sourd semble sortir des entrailles de la Terre… Le dernier est le site historique de Thingellir, où s’est tenu le premier parlement islandais, situé pile au contact de 2 plaques tectoniques.

Les îles Vestmann

Nous avons voulu passer quelques jours sur les îles Vestmann car on avait entendu parler de Surtsey, cou volcanique résultant d’une éruption sortie des eaux entre 1963 et 1967. Cette réserve de la biosphère s’admire de loin car elles est réservé aux scientifiques. Quant à l’île d’Heimaey, elle a subi l’éruption de l’Eldfell en 1973, ce qui en fait en 2009 une des éruptions les plus récentes en Europe. Ces rares exemples de l’impact du volcanisme contemporain en Europe offrent des couleurs et des phénomènes qui montrent toute la force de la nature. Nous avons fait le tour de l’île en bateau pour mieux comprendre son histoire et sa géologie. Autour du tout petit port d’Heimaey, les cicatrices de l’éruption de 1973 marquent encore la ville, mais l’île est aussi un paradis ornithologique. On a apprécié la solitude en parcourant les plages parsemées de séchoirs à poissons et l‘affût des macareux si mignons dans l’herbe grasse.

Islande – Août 2009