Arts d’ailleurs

30.12.2017 – Exposition – Days are dogs – Palais de Tokyo

Interprétation inspirée des jours de la semaine par Camille Henrot, artiste française installée à New-York. Les années dépendent de la rotation de la Terre, les mois dérivent du cycle lunaire…. Mais la semaine est une invention humaine. La Lune pour lundi, le dieu Mars pour mardi, le dieu Mercure pour mercredi…  Digressions mythologiques et multiples médias pour composer l’archipel des 7 œuvres journalières et faire de cette carte blanche une semaine de voyage entre mythe et temps modernes.

27.04.17 – Théâtre – Trois – Tarmac

Un, Deux, Trois… Soleymanlou ! Pour son spectacle Un, Mani est seul en scène. Avec Deux, ils sont Mani et Manu. Mais pour Trois, ils sont 36 ! En quelque sorte, la multiplication des Mani venus d’ici et d’ailleurs pour dire leurs différences, leurs contradictions, leurs points de vue, leurs solitudes. À moins que ce ne soit les nôtres. Itinéraire singulier pour Mani Soleymanlou né à Téhéran, enfant à Paris, adulte au Canada. Un, Deux, Trois comme des morceaux de vie réunis interrogeant sur l’Histoire et les géographies.

28.01.2017 – Festival Objectif Nature – 104

Deuxième expérience riches en découvertes. L’organisation laisse à désirer mais le plaisir d’écouter les réalisateurs ou les acteurs parler de leurs production vaut le déplacement. Coup de chapeau au graffeur Jace pour son projet onirique mené à Madagascar (Du grafitti dans les voiles) et merci à Sarah qui rit dans la tempête au cœur des îles Aléoutiennes (Kayaking the Aleutians). Nombreux instants d’émotion et de dépaysement dans chaque film présenté, aucune erreur de programmation !

06.11.16 – Concert – Gengis Khan – Philharmonie de Paris

Chant long de Mongolie, danse Ouïghoure, chant diphonique kalmouke, percussions afghanes, diva d’Ouzbékistan… des sons très nouveaux et des costumes très anciens  ! A la découverte de traditions musicales venues d’ailleurs mais aussi d’un autre temps, celui où ces grandes régions du monde n’en formaient qu’une, l’empire de Gengis Khan.

12.10.16 – Théâtre – Alors que j’attendais – Tarmac

Un uppercut syrien, éveillant nos consciences aux sorts individuels au delà du destin collectif. Une histoire vraie : un homme dans le coma après avoir été passé à tabac. Deux narrations parallèles : celle de l’inconscient de l’individu et celle de son entourage, entre culpabilité et incompréhension. Des films amateurs tournés depuis le début du soulèvement complètent la réflexion de ces hommes de théâtre syriens sur l’implication de chacun dans le conflit en cours.

24.04.16 – Rencontre avec D. Moïsi – Forum des Halles

Conférence du géopoliticien Dominique Moïsi au Festival Séries Mania sur le thème « Violence des séries VS violence du monde ?  » En bref, pour comprendre le monde, il faut multiplier les sources d’informations et surtout, voyager pour constater avec ses propres sens…

30.03.16 – Théâtre – Africa – Tarmac

Oscar Van Rompay, comédien flamand et gestionnaire d’une plantation au Kenya. Déraciné, ni belge, ni kenyan, il exprime la souffrance de son inadaptation à chacun de ses « chez lui ». Le Kenya ne sera jamais chez lui car il est blanc et la Belgique n’est plus car il est parti ailleurs… Une mise en scène époustouflante rend aussi ce carnet de vie si mémorable.

08.03.16 – Festival du film d’aventure de Banff

Des images grandioses de Mère Nature mais surtout une passion immense qui dévorent les protagonistes, la Performance ! En laissant de côté l’aspect sportif (bien que tout à fait remarquable), on savoure une neige immaculée, on grimpe sur des rochers immenses et on en prend plein les yeux en souffrant si peu ! (Pas du tout en fait ; )

31.01.2015 – Festival Objectif Nature – 104

Une révélation ! On peut voyager en vrai dans un fauteuil de cinéma. Certes, les fictions au bout du monde comme Wild  font de l’effet… Les documentaires sur Salgado ou Lorius sont époustouflants autant que le destin de ces quelques élus… Mais ces projections-là, ce sont des voyages « accessibles » et en plus, les héros sont là pour débriefer à la fin… Bravo à Mélusine Mallender dont nous suivons les aventures depuis cette rencontre.